• PLAIDOYER FRANCE HANDICAP POUR L'ENFANCE

    1217886783.2.jpg

    Vivre avec un handicap, c’est aujourd’hui encore en France, être confronté à une multitude d’obstacles et de discriminations. Quel est le quotidien, alors, pour les enfants en situation de handicap dans une société encore inadaptée ? Que vivent et que ressentent ces enfants alors que la différence est souvent un sujet de moqueries voire d’insultes et de harcèlement ? Sont-ils consultés sur les décisions qui les concernent ? Leur avis est-il pris en compte ? Ont-ils accès aux mêmes droits que tous les enfants ?  
    Autant de thèmes abordés dans notre plaidoyer via la parole des premiers concernés.


    Fondé sur la CIDE, la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et sur les témoignages de 58 enfants en situation de handicap de 7 à 18 ans, ce plaidoyer met en avant la parole de ces enfants et se veut porteur d’une dimension universelle.

    «On est tous pareils même si on a un handicap, on est tous pareils. Le handicap, je dis pas que c’est un petit problème, mais les autres ils peuvent très bien nous prendre comme une personne normale.» Nina, 14 ans (Sessad, Service d’éducation spéciale et de soins à domicile)

    Ce sont ainsi des enfants trop souvent informés mais pas toujours consultés. Des enfants qui ne peuvent pas toujours vivre en famille ou avoir les activités qu’ils souhaitent. Mais aussi des enfants qui ont une forte tendance, de par leurs parcours, à prendre la vie comme elle est, à faire l’effort de s’intégrer sans forcément remettre en question un environnement pourtant excluant.

    Reste néanmoins que leur voix est encore trop peu entendue. Il est temps de se donner les moyens d’écouter ce que les enfants en situation de handicap ont à dire, ce qu’ils ressentent, ce qu’ils veulent.

    «J’aimerais qu’on me demande mon avis même si c’est pas possible après. Qu’au moins on me demande.»

    Lilou, 10ans (Sessad)

    Et plus que temps de rendre effectifs les droits pour tous les enfants, quelles que soient leurs spécificités. Avec la Cide, l’État est garant de cette égalité et de ces droits. Il lui revient de traduire ces promesses en actes.

    Bénédicte Kail, conseillère nationale éducation - familles - APF France handicap

    TELECHARGER PLAIDOYER

     

  • BONNE ANNEE 2020

    240_F_211872151_sh13rzZoKY7TSg97xLhA19EHL8HZB6Pt.jpg

     

     

     

     

     

     

    Le SESSAD APF-France Handicap de Cergy vous souhaite une heureuse année 2020.

  • TEMOIGNAGES DE PARCOURS PROFESSIONNELS DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

    Découvrez le témoignage de deux personnes en situation de handicap concernant leur parcours professionnel:

    Parcours de vie.pdf

  • CREATION DU SITE INTERNET DU POLE ESAT APF ILE DE FRANCE

    logo-bloc-APF-entreprises2018-1024x510.png

    Les équipes du Pôle ESAT APF Ile de France ont le plaisir de vous convier sans plus tarder à la découverte de leur site internet 

    www.esatidf-apfentreprises.fr

     Voici leur film de présentation, réalisé par l’équipe audiovisuelle de l’ESAT APF Des Bellevues: https://www.youtube.com/watch?v=XPYWEwkZkkQ

     

     

  • REVALORISATION DU COMPLEMENT DE LIBRE CHOIX D'ACTIVITE POUR LA GARDE D'ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP

    Les parents qui bénéficient de l'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH) seront désormais mieux accompagnés pour l’embauche d’une assistante maternelle ou garde à domicile. Le montant du Cmg est, en effet, augmenté au 1er novembre 2019.

    C’est un coup de pouce pour les parents dont l'un des enfants est en situation de handicap. A compter du 1er novembre, le plafond du complément de libre choix du mode de garde (Cmg) augmentera de 30 % pour les familles bénéficiaires de l'AEEH.

    Cette mesure, issue du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (Plfss) de 2018, a pour objectif « de favoriser la garde de tout-petits en situation de handicap et reconnaître le surcoût que peut représenter cette garde, et ainsi d'assurer un meilleur revenu aux assistantes maternelles. »

    Le Cmg est une aide financière créée pour alléger les dépenses liées à la garde de votre enfant de moins de 6 ans. Lors de l’embauche d’une assistante maternelle agréée, ou d’une garde d’enfant à domicile, le Cmg vous permet de réduire les frais, chaque mois, en couvrant une partie du salaire que vous versez à votre nounou. Son montant varie fortement en fonction du mode d'accueil que vous choisissez, du nombre d'enfants que vous faites garder et de vos ressources.

    Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter votre CAF afin de connaître vos droits.